Le Guide Nature

Les vers de terre, petits mais costauds !

Ils existent depuis des millions d’années et provoquent du dégoût chez un bon nombre de personnes, pourtant les vers de terre font sans aucun doute partie des animaux les plus utiles pour notre planète.

Il y a environ 5 000 espèces différentes de lombrics dans le monde avec des tailles, des formes et des pigmentations différentes.

Les galeries qu’ils creusent et où ils vivent, circulent et pondent leurs œufs permettent d’aérer le sol. Grâce aux vers de terre, l’air et l’eau pénètrent mieux dans la terre.

En digérant la matière organique ils rejettent leurs excréments qui fertilisent les sols. Ils sont également capables de brasser jusqu’à 30 tonnes de terre dans un hectare de prairie, ils peuvent ainsi remplacer le labour sans aucune intervention humaine !

La respiration des lombrics se fait par la peau, c’est pour cela qu’ils sont constamment humides et qu’il n’y a aucun mouvement respiratoire perceptible à l’œil nu.

Le ver de terre n’a pas d’yeux, mais son corps possède un système nerveux très sensible à la lumière et à son environnement qui lui permet de voir, de toucher et d’entendre.

Il a 3 paires de reins et est doté de 5 à 7 paires de cœurs qui brassent le sang dans tout son corps, d’avant en arrière.

Si on pesait l’ensemble des lombrics de la planète le poids total obtenu serait plus important que le poids de l’ensemble des autres espèces d’animaux vivant sur terre, l’homme y compris !

Encore une preuve que tous les êtres vivants ont leur utilité !

Abonnez-vous à notre newsletter

Suivez-nous sur :

  • Facebook
  • twitter
  • youtube
  • instagram