Le Guide Nature

Les termites, pionniers de la climatisation !

Les termites sont habitués aux territoires chauds où la température peut atteindre 40 ou 50°C le jour, et être inférieure à 0°C, la nuit.

De plus, pour se nourrir les termites cultivent un champignon ayant pour fonction de pré-digérer les végétaux afin de les rendre plus facilement assimilables par leur organisme. Or, pour se développer ce champignon doit être maintenu dans un environnement ayant une température constante de 30 à 31°C.

Face à cette prouesse de la nature, de nombreux scientifiques ont décidé d’étudier la structure des termitières pour découvrir comment ces insectes sont parvenus à réaliser un système de refroidissement qui leur permet de conserver en permanence la température intérieure de leur habitat à environ 30°C.

Il s’agit en fait un système de ventilation très ingénieux. Le nid est composé d’une cheminée centrale, l’air chaud est attiré dans le conduit et évacué par cette cheminée. Ce phénomène entraîne alors un courant d’air dans les parties basses du nid. L’air circule ensuite sous terre où il est rafraîchi au contact de puits très profonds (de 15 à 20 m en général) creusés par les termites ouvriers pour atteindre la nappe phréatique.

Cet air frais remonte ensuite vers la surface ce qui rafraîchi la termitière. Les termites régulent ainsi la température de leur habitat de manière très précise en obstruant ou en perçant des trous dans le sol.

Quand la nuit tombe, les termites vont boucher la totalité de ces trous, afin d’emmagasiner et garder la chaleur dans la termitière.

C’est en s’inspirant de cette technique que l’architecte Mick Pearce a réussi à construire en 1996 le centre commercial Eastgate, abritant également des bureaux. Ce building situé à Harare au Zimbabwe a une structure composée de brique et de béton, deux matériaux ayant une forte capacité thermique.

Durant la nuit le bâtiment va absorber la fraîcheur extérieure et la restituer à l’intérieur durant la journée.

De plus un patio recouvert de verre et ouvert aux vents assure une prise d’air. Cet air est ensuite refroidi par la structure du bâtiment, puis lorsque cet air se réchauffe naturellement, il est attiré vers le haut pour être évacué par 48 grandes cheminées.

Ce flux crée alors un phénomène de courant d’air semblable à celui des termitières, qui est accéléré plusieurs fois dans la journée à l’aide de ventilateurs pour gagner en efficacité.

Si les termites hier permettent aujourd’hui aux grands hommes d’innover, alors demain préserver les ressources de la Terre entière reste notre priorité.

Abonnez-vous à notre newsletter

Suivez-nous sur :

  • Facebook
  • twitter
  • youtube
  • instagram